Vincent Ferniot, critique gastronomique, soutien des éleveurs d'Orylag, Antoine, éleveur d'Orylag et la fourrure Orylag en haute couture

Soutien aux éleveurs d’Orylag

J’ai accepté d’apporter mon soutien aux éleveurs de Rex du Poitou (Orylag®) dans leur double combat quotidien. Un combat idéologique contre les pourfendeurs de tous poils des aliments carnés, qui sont nombreux et trop virulents à notre époque (je suis d’ailleurs un omnivore militant à condition que soit respecté le bien-être des animaux pendant l’élevage et l’abattage); et un combat pour la qualité en élevant le meilleur des lapins face à une concurrence moins regardante, aux volumes et aux moyens sans aucune commune mesure. Mais le lapin les aide bien, lui qui préfèrerait se laisser crever de faim plutôt que d’avaler les infâmes mélanges servis aux pauvres poulets de batterie. Il en résulte un Rex, un roi des lapins, choyé, dont la chair rivalise sans honte avec les meilleures volailles labellisées. Tous ceux qui l’ont cuisiné le disent incomparable.

C’est pour soutenir ces éleveurs respectueux et faire reconnaître la singularité gastronomique du Rex que j’ai décidé en chevalier de toutes les causes gastronomiques, d’enfourcher mon fier destrier (plutôt un gros lapin) pour battre en brèche les idées reçues, défendre la noble cause et ces honnêtes gens qui la servent.

Longue vie au roi ! … Je voulais dire au Rex !
Vincent Ferniot
Chroniqueur gastronomique.

Élevage responsable

Il était une fois des femmes et des hommes qui étaient soucieux de donner du sens à leur métier autour d’une éthique pour le développement durable qui valorise les produits naturels. C’est le début de la belle histoire de la Coopérative des Eleveurs d’Orylag® et du Rex du Poitou® qui permet à 11 éleveurs passionnés de vendre leurs lapins "Orylag® et Rex du Poitou®" d’excellence sur toute la planète. Cette passion pour un animal extraordinaire aux mille vertus dure depuis plus de 25 ans. La réussite de cette entreprise est due à la production artisanale, qui repose sur des valeurs constituées autour d’une agriculture autonome, éthique, équilibrée et respectueuse des hommes et des animaux.

L’élevage d’Orylag® et de Rex du Poitou® est un élevage responsable, où l’ensemble de l’animal est valorisé, tout comme les élevages de boeufs, de moutons:

  • la chair pour la gastronomie sous l’égide Rex du Poitou® et Lapin Charentais®,
  • la peau pour la mode et l’art de vivre sous la marque Orylag®,
  • le poil pour le textile.
  • C’est un élevage très qualitatif, où toutes les sources de progrès sont mises à disposition des animaux afin de leur offrir un quotidien apaisé et sécurisé, en valorisant toute forme de bienveillance pour favoriser leur développement.
    L’éthique, l’engagement, la rigueur, le respect et la passion sont les maîtres-mots des éleveurs d’Orylag®. Ils sont aussi agriculteurs et artisans, et surtout défenseurs de l’Orylag®, animal source de bienfaits, dont la viande blanche est un véritable alicament pour l’homme, et la peau d’une douceur incroyable.

    Le Terre est notre métier, philosophie sarde pour nourrir nos consciences

    Commandez dès maintenant le livre !

    La Terre est notre métier:
    notre conscience écologique

    Ce livre est un manifeste pour une planète où l’Homme et la Nature ne font qu’un. Il est aussi le fruit d’une complicité construite depuis plus d’un quart de siècle entre les éleveurs d’Orylag® et l’auteur Gianfranco Ciampi, unis autour d’une conscience écologique où l’homme, l’animal et l’agriculture se rejoignent pour une éthique que seuls l’amour et le respect de l’autre peuvent définir !

    « Si tu aimes, tu agiras en homme responsable » : c’est en ces termes que Saint Augustin,dont la première sépulture fut en Sardaigne, définit la liberté responsable, source d’harmonie et d’équilibre qui nous anime au quotidien.

    La Sardaigne… c’est d’elle dont il s’agit, cette île magnifique qui a su, par la volonté de ses insulaires, se protéger de l’influence du continent en préservant une vie pastorale tout en s’ouvrant à l’autre par l’agrotourisme, pour transmettre aux visiteurs d’un été autre chose qu’une mer bleue et une nature généreuse.

    Les textes de Gianfranco Ciampi sont aussi un plaidoyer pour réconcilier la nature et les citadins, souvent atteints d’une amnésie environnementale, comme aiment à le considérer quelques chercheurs et philosophes qui constatent que plus on vit loin de la nature, plus on oublie sa valeur originelle.

    Mais cet ouvrage est avant tout un texte fondateur qui annonce la bonne nouvelle d’une terre retrouvée, dont le terreau donne du sens aux femmes et aux hommes en quête de valeurs, pour ces nobles métiers que sont l’élevage et l’agriculture.

    Jean Boutteaud